Enter your keyword

Photo commentée par Caroline de Blue Cicada Photography

Photo commentée par Caroline de Blue Cicada Photography

Photo commentée par Caroline de Blue Cicada Photography

Je suis certaine que vous aussi vous vous posez souvent la question – mais comment telle ou telle photo a été créée, quelle était le contexte, pourquoi et de quelle façon on obtient ce résultat donné. Voilà pourquoi je vous propose aujourd’hui ce deuxième article de photo commentée (si vous n’avez pas vu le premier, c’est par ici).

Cette fois-ci c’est Caroline de Blue Cicada Photography qui s’est prêté à l’exercice.

Caroline est devenue photographe à Kuala Lumpur quand elle y a déménagé en 2012. Avant ça, elle était prof de français et coach et experte en pédagogie dans des écoles internationales en Angleterre, au Kenya et Dubai (formée en Angleterre). Depuis l’année dernière, Caroline est mentor pour Portrait ou Paysage et y offre le premier workshop en ligne sur la méthode lifestyle. Sa méthode de coaching, inspirée de ses 12 années d’enseignement et de recherche dans le coaching et la pédagogie offre une expérience unique. Caroline vient de fonder le Collectif Narrateurs de Vie qui espère donner au lifestyle ses lettres de noblesse en alliant inspiration et éducation. Affaire à suivre en 2017! Caroline va commencer à offrir des formules de coaching 1-1 en 2017, et son premier workshop en chair et en os est prévu pour Avril 2017, en Provence, sa région natale.

J’ai choisi cette photo parce que j’affectionne particulièrement les photos qui ne sont pas toujours évidentes. Les règles de la photographie, je les ai apprises et  puis maintenant je les déjoue, je les brise un peu. C’est pour ça que j’ai choisi le lifestyle pour ma photographie. J’ai envie de montrer ce que les gens ne voient pas ou créer des images auxquelles ils n’auront pas pensé et qui vont les surprendre et provoquer des émotions. J’ai envie de les convaincre de la beauté d’un moment qui peut paraître anodin. La vie passe vite, on a toujours quelque chose à faire. Moi je demande aux famille que je photographie de s’arrêter un instant et de soucier uniquement de comment ils montrent l’amour qu’ils ont pour leurs enfants, leurs conjoint, d’apprécier leurs moments simples ensemble. Pour moi, cet amour se retranscrit dans les gestes, les détails, l’environnement, autant qu’un portrait de face avec des sourires, et donc j’aime offrir cette variété d’images à mes clients.

Donc ici, on ne voit pas la tête de l’enfant, on ne voit d’ailleurs pas la tête de la maman non plus, ni celle du papa. Mais de l’émotion il y en a! Est-ce qu’en tant que papa ou maman on peut s’identifier à ce moment la? café en main et tout? Oui. Est-ce qu’on ressent une ambiance sereine, calme? Oui. Et le traitement qui vire légèrement vers les tons chauds (grâce aussi aux couleurs automnales du coussin en arrière-plan) y joue.

La composition de cette photo n’est pas non plus dans les règles de l’art, mais il y a une dynamique des bras qui forment comme un cercle autour de la tête du bébé, nous emmenant sur le geste doux de la main de la maman se dirigeant vers la tête du nourrisson. A l’origine on part de la main protectrice, en focus et en gros plan qui nous rappelle le bras protecteur du papa pour sa femme et sa petite fille (un peu cliché peut-être mais un homme qui soutient sa femme en train d’allaiter, pour moi gagne des bons points!)

Avec la lumière venant de derrière moi, il a fallu que je me positionne bien pour ne pas la cacher et j’ai volontairement laisser les ombres tomber sur le reste de la photo pour que la scène soit mieux mise en valeur. J’ai utilisé le Sigma ART 35mm, parce que je n’avais pas beaucoup de recul et je suis sur le canapé aussi, assise. Pour les infos de prise de vue, les voici: F/2.2 – 1/200 – ISO 500), très légèrement sur-exposé en RAW.

En lifestyle, je laisse faire mes clients. Un peu avant que la maman ait eu besoin d’allaiter sa petite, je lui ai suggéré de s’assoir à cet endroit pour favoriser la prise de lumière. Une fois que le bébé commence la tétée, je ne prends pas de photos. Je baisse l’appareil et je laisse la maman savourer ce moment. Juste avant que le papa rejoigne la scène j’ai pris quand même des photos de la maman toute seule en train d’allaiter. Quand j’ai une dizaine de clichés qui offrent des angles différents, des plans larges, moyens et serrés, alors je baisse l’appareil à nouveau et m’arrête de prendre des photos pour ce moment de la séance et laisse mes clients s’abandonner à ce moment.

Merci à Caroline pour ce magnifique partage! (Re)découvrez son travail et suivez-là sur les liens suivants:

Formation POP: http://www.portraitoupaysage.com/workshop-photographie/formation-pour-photographe-pro/

Instagram: https://www.instagram.com/bluecicadaphotography/

Facebook: https://www.facebook.com/BlueCicadaPhotography/

Site: http://bluecicadaphotography.com

Groupe Facebook Collectif Narrateurs de Vie : https://www.facebook.com/groups/537401026443608/

Instagram Collectif: https://www.instagram.com/_collectifnarrateursdevie_/

Leave a Comment

Your email address will not be published.