Enter your keyword

Photo commentée par Lisa Tichané

Photo commentée par Lisa Tichané

Photo commentée par Lisa Tichané

Aujourd’hui, je suis ravie de vous présenter une toute nouvelle catégorie d’articles sur mon blog – celle des photos commentées. Vous vous êtes certainement déjà demandé comment une telle ou une telle photo a été prise, aussi bien dans son aspect technique, mais surtout dans quelles circonstances elle a été capturée.

Je suis ravie d’accueillir pour ce premier article Lisa Tichané de Tout Petit Pixel, photographe de bébés et familles à Marseille. Elle vous dévoile tout sur ces deux magnifiques photos pleines de vie:

Voici deux images qui représentent particulièrement bien mon approche de la photographie de bébés.

Certains photographes aiment se concentrer sur la douceur de l’enfance, j’avoue que j’ai un regard un peu différent. Ce qui me fascine dans le monde de l’enfance, y compris celui des bébés, c’est ce mouvement permanent, cette énergie inépuisable. Chaque seconde est une aventure, un apprentissage, une découverte, un progrès. J’aime particulièrement photographier les « grands » bébés, ceux qui commencent à ramper ou à marcher à 4 pattes, à tout explorer, toucher, découvrir. Il se dégage d’eux une force de vie incroyable, et une palette d’émotions absolument imbattable. Leur visage est un spectacle à lui tout seul, en quelques secondes on peut y lire tour à tour la curiosité, la surprise, la colère puis la joie la plus intense… Un vrai bonheur de photographe !

lisatichane-1

Cette image de Raphaël résume bien les images que j’adore créer pour mes clients. Il y a juste l’essentiel : la joie pure de cette partie de cache-cache que je faisais avec lui sous les draps, j’entends son rire exploser dans la pièce à chaque fois que je regarde cette image ! Le drap blanc crée un environnement à la fois assez neutre pour laisser toute la place à l’émotion, mais avec tout de même suffisamment de forme et de texture pour créer un joli cadre à l’intérieur du cadre, et une touche de graphisme qui rend l’image plus intéressante que si l’environnement avait été complètement lisse. J’ai volontairement centré ma composition pour jouer avec la symétrie du drap de part et d’autre, j’aime le fait que la composition centrée (qui crée en général une sensation statique et calme) contraste autant avec l’explosion d’émotion et d’énergie qu’on peut lire sur le visage de Raphaël !

J’ai des dizaines de variantes de cette image, j’adore jouer sous les draps avec les bébés et les enfants plus grands, le jeu est suffisamment irrésistible pour leur permettre de lâcher prise et de laisser jaillir leurs émotions, tout en étant tellement simple qu’il se fait oublier – au final ce qu’on retient ce n’est pas le jeu lui-même, mais l’émotion qu’il a permis de capturer. Je ne me lasse jamais de recommencer encore et encore, chaque image est complètement unique, et les parents me disent toujours en découvrant l’expression hilare de leur bébé : « Oh ça c’est tellement lui ! ».

Au-delà du rire et des émotions de l’enfance, un autre aspect fondamental de mon travail est celui de raconter le lien parent/enfant. J’aime capter ce moment où le parent se prend au jeu et où sa propre part d’enfance ressurgit dans l’échange avec son bébé. C’est exactement ce que je vois dans cette image de Raphaël et de sa maman, je ne peux pas m’empêcher de sourire avec eux à chaque fois que je la regarde.

lisatichane-2

Là encore, le cadre est pur, sans distractions aucunes, laissant toute la place au moment qui se déroule sous nos yeux. J’aime le mélange entre ce contre-jour doux et lumineux et les couleurs joyeuses de leurs vêtements, tout vient souligner la joie pure de leur échange. Et là encore on retrouve jeu qui fait surgir l’émotion, un jeu tellement simple et universel qu’il peut faire appel aux souvenirs d’enfance de chacun et réveille nos rires enfouis.

Même si j’aime parfois m’amuser à créer des images plus complexes, j’avoue que j’éprouve toujours un grand plaisir à réussir une image pleine d’impact dans des conditions aussi minimalistes que possibles. Sometimes less is more, diraient les anglophones !

Les ingrédients techniques de ces deux images sont finalement assez simples : de la lumière naturelle, un environnement tout blanc qui permet à la lumière de rebondir et de s’adoucir (bien que ce ne soit pas l’ingrédient essentiel : les mêmes images dans une lumière plus dure / dramatique auraient aussi beaucoup d’impact, ici je fonctionne simplement avec les contraintes de mon petit studio où la lumière du Nord est toujours d’une grande douceur)… Il ne faut pas hésiter à utiliser une vitesse élevée (je suis à 1/500s pour ces deux photos) car la joie qui explose provoque des mouvements très rapides même chez un bébé, et j’aime les images parfaitement nettes ! La vitesse est un facteur particulièrement crucial pour la première image qui est assez acrobatique, je lève très vite le drap au-dessus de ma tête tout en tenant l’appareil de l’autre main, il faut attraper l’instant au vol car une expression comme celle-là ne dure qu’un instant… Dans une telle précipitation, le risque de flou est maximal. En conséquence il ne faut pas avoir peur de monter un peu en ISO pour garder une exposition parfaite. Dans un environnement aussi clair, le bruit numérique est très peu gênant !

En conclusion, je dirais que ce qui m’importe avant tout c’est de raconter quelque chose de vrai, et on ne peut pas tricher avec des moments comme ceux-là. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils sont aussi communicatifs quand on les regarde !

Merci à Lisa pour ce magnifique partage! (Re)découvrez son travail et suivez-là sur les liens suivants:

www.toutpetitpixel.com

www.facebook.com/ToutPetitPixel

www.instagram.com/lisatichane

Leave a Comment

Your email address will not be published.